A l’essai : BMW X5 xDrive40e hybride rechargeable

Le BMW X5 xDrive40e hybride rechargeable est disponible depuis la fin de l’année dernière. Conjuguant un bloc essence et un moteur électrique autorisant une autonomie en mode zéro émission de 30 kilomètres, le X5 xDrive40e est l’allié idéal pour un usage urbain et périurbain dans une quiétude particulièrement appréciable.    

Le constructeur Bavarois est largement reconnu pour ses voitures au tempérament sportif et son leitmotiv pour le moins évocateur, le plaisir de conduire. Mais depuis quelques années, la marque Allemande est également passée maître dans le domaine de l’électrification grâce au savoir-faire acquis au travers de BMW i et ses modèles éco-friendly, en particulier avec la i8 qui profite d’une motorisation hybride rechargeable. Il est donc assez logique que cette technologie se développe progressivement sur la gamme traditionnelle de BMW et le X5 xDrive40e est le premier à en profiter avant l’arrivée au printemps prochain des 330e, 225xe Active Tourer et de la 740e iPerformance à compter du mois de juin.

Au premier coup d’œil, le BMW X5 xDrive40e se distingue que très légèrement des autres versions à motorisation essence ou diesel. Certains éléments trahissent cependant l’âme électrifiée du SAV (Sport Activity Vehicle) Allemand comme les logos eDrive apposés sur le hayon ou dans l’habitacle et l’apparition d’une trappe sur l’aile avant gauche destinée à recharger les batteries. Mon modèle d’essai profite par ailleurs d’une superbe composition réalisée par les ateliers BMW Individual qui comprend une teinte exclusive Rubinschwarz aux reflets changeant en fonction de la luminosité et de jantes de 20 pouces spécifiques. L’habitacle profite quant à lui d’un traitement particulièrement raffiné avec une sellerie cuir Merino Rauchweiss avec surpiqûres contrastantes du plus bel effet, d’une planche de bord et de contre-portes également agrémentés de cuir et d’inserts décoratifs Piano Black apportant une touche supplémentaire d’élégance.

Une fois installé dans les sièges Advanced Confort qui équipent la finition Exclusive de mon BMW X5 xDrive40e, il n’est pas difficile de trouver une position de conduite parfaite grâce aux innombrables réglages électriques qui permettent notamment d’adapter la partie supérieur du dossier, la longueur d’assise, le soutien lombaire, le maintien latéral ou encore la hauteur des appui-têtes. Il suffit ensuite d’exercer une simple pression  sur le bouton Start/Stop pour que le X5 xDrive40e s’anime sans le moindre bruit, technologie hybride oblige. Les premiers tours de roue s’effectuent en mode zéro émission dans un silence très appréciable. Seul le moteur électrique de 113 chevaux installé en amont de la boîte de vitesse automatique à 8 rapports est alors sollicité. Avec ses batteries installées sous le plancher du coffre, il autorise une trentaine de kilomètres d’autonomie en mode 100% électrique (jusqu’à 120 km/h), de quoi satisfaire dans la plupart des cas un trajet quotidien domicile travail en faisant appel au minimum au moteur thermique, en l’occurrence un 4 cylindres essence de 245 chevaux.

La conduite de cette version hybride rechargeable du BMW X5 s’avère bluffante. Malgré la présence d’un « simple » 4 cylindres, le X5 xDrive40e n’est en rien sous motorisé et distille à l’inverse un tempérament dynamique dans la veine des autres versions équipées de motorisations conventionnelles. Il faut dire que les 313 chevaux obtenus lorsque les deux blocs fonctionnent de concert sont largement suffisant et la boîte automatique à 8 rapports à la fois douce et réactive contribue également à l’agrément de conduite. Le surpoids engrangé par les batteries n’est quasiment pas perceptible, et le comportement routier est toujours très plaisant. Il se montre agile en ville et efficace sur routes. La direction est précise, le confort indéniable (malgré la présence de jantes de 20 pouces sur mon modèle d’essai) et les différents modes de conduite (Eco Pro, Confort ou Sport) vous permettent d’adapter le comportement du X5 selon vos envies.

Mais le BMW X5 xDrive40e vous invite surtout à revoir votre approche de la conduite. Après plusieurs kilomètres à son volant, vous vous prenez rapidement au jeu d’adapter votre façon de conduire pour favoriser au maximum la conduite en mode 100% électrique et ainsi profiter de son silence de fonctionnement et d’un comportement très « zen » (le 4 cylindres est lui aussi très discret). Les différents modes proposés par le bouton eDrive qui prend place à côté du sélecteur de la boîte de vitesse vous permettent par ailleurs d’optimiser la gestion de l’énergie des batteries en fonction de vos trajets à venir. Le mode AUTO eDrive activé par défaut gère lui-même le mix entre les deux moteurs, le mode MAX eDrive se concentre sur une conduite 100% électrique alors que le mode SAVE THE BATTERY permet de recharger les batteries à hauteur de 50% au maximum. Pour compléter la recharge, un chargeur est fourni pour se brancher sur n’importe qu’elle prise de courant ou sur le réseau de bornes publiques.

Dernier point à aborder, la consommation moyenne. Dans le cas d’un usage en milieu urbain et périurbain, vous obtiendrez facilement une consommation très contenue en fonction du niveau de charge des batteries. Sur Autoroute, tablez sur une consommation situées aux alentours de 10 l/100km. Le BMW X5 xDrive40e s’adresse donc principalement à une clientèle qui effectue des trajets quotidiens en ville et en périphérie et occasionnellement des parcours sur autoroutes. Les gros rouleurs lui préféreront logiquement les versions diesel. Les clients professionnels devraient également être séduit par cette version hybride rechargeable du X5 grâce à divers avantages fiscaux liés à ses faibles émissions de C02 (77 à 78 g/km). Un mot sur le tarif de ce BMW X5 xDrive40e qui débute en France à partir 72 800 €, mon modèle d’essai particulièrement bien équipé s’affichant à environ 100 000€.

Un grand merci à la concession BMW Amplitude Blois pour le prêt de la voiture. Découvrez l’offre de voitures d’occasion de la concession par ici.

©BMW-Actu.com

Publicités

There are 2 comments

  1. SPA

    Possesseur d’une BMW X5 xDrive40e depuis mars 2016 je suis assez déçu.

    L’autonomie annoncée de 31 km est mensongère, tout au plus l’autonomie est 14 km me contraignant pour des déplacements urbains à recharger matin et soir alors que je conduis en mode Eco….

    Après l’électrique il n’y a plus que le moteur thermique 220 cv, un 4 cylindre consommant 10 l sur autoroute mais en ville bcp plus !!

    De plus il n’y a aucun système de recharge universel, plusieurs opérateurs, plusieurs cartes à acquérir, des tarifs différents et ces opérateurs changent en fonction de vos déplacements et des régions.

    Il n’y a pas de prise universelle..
    Pour être sûr de pouvoir recharger la voiture sur les bornes il faut posséder trois types de prises, mais du coup le volume du coffre déjà réduit par la batterie électrique est encore diminué d’autant. (Prix d’une prise 150 euros)

    Pire encore à l’achat du véhicule on vous annonce l’installation de la borne de recharge électrique à 800 €. Le devis de l’électricien avoisine les 3000 euros …..

    Seule réponse de BMW s’agissant de la faiblesse de l’autonomie de la batterie c’est une mise en cause du conducteur alors que je roule en mode eco.

    J’invite donc BMW à trouver des solutions rapidement pour ne décourager ceux qui veulent persévérer dans la voie électrique car ce qui est juste dans le commentaire qui précède c’est qu’en mode électrique le silence conduit à un vrai confort de conduite accru par la souplesse de la boîte automatique…

    J'aime

  2. Blancho

    Bonjour,

    J’ai un X5 40e depuis 3 semaines.
    Par contre je suis complètement bluffé par les performances.
    Je fais 90 km A/R par jour en parcours semi-urbain
    (Vallée Chevreuse – Saclay – Velizy – Nanterre – Bezons)
    En moyenne j’arrive à 30% de km en électrique et un conso de 6,5L sur 500km par semaine.

    Maintenant j’ai acheté un cable de recharge T2 – T3 (pour bornes autlib / 200 € le cable) et je peux recharger sur mon lieu de travail. Je pense que je vais pouvoir atteindre 50% en mode électrique par jour .

    Je suis passé d’un X5 E70 40SD (donc diesel) à l’hybrid, et je trouve que j’ai gagné en confort de démarrage, roulage (en ville) et meme sur autoroute.

    Par contre il est vrai que l’autonomie pure / toute électrique n’atteint pas les 30km mais plutot 23 – 25km.
    Dominique

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s